LA DRAINOLYMPHOLOGIE®

Nous sommes constitués de milliards d'atomes, lesquels s'organisent en cellules qui composent les tissus des organes, des os, des muscles, de la peau, des nerfs, des artères, des veines, des gênes etc.

Ceux-ci structurent notre organisme entier, lequel est capable de penser, respirer, assimiler, éliminer, parler, voir, sentir, toucher, entendre, goûter, se mouvoir et se reproduire.

Notre corps est une merveille biologique électronique.

L'homme est un espace de vie, délimité par la peau, dans le- quel tous ses atomes (programmés génétiquement) tournent à grande vitesse, selon des configurations concentrées ou expansives.

Ceci explique pourquoi nous sommes constitués de tissus plus ou moins denses (les os, la chair, les organes etc).

Pour que notre organisme puisse fonctionner, il faut qu'il soit alimenté en permanence par des énergies électromagnétiques, lesquelles sont générées par nos atomes. Une fois qu'elles ont été utilisées, ces énergies sont dites usées et évacuées hors du corps. les utilisations et évacuations se font en continu, sans interruption.

Mais si des énergies usées ne sont pas évacuées, elles stagnent, se concentrent en formant des bouchons qui empêchent les autres énergies de circuler correctement.

De ce fait, les fonctions psychiques, organiques, hormonales et motrices ralentissent et se dérèglent, entraînant des douleurs, des fatigues, des malaises etc.

Tous les états pathologiques n'ont pas d'autres causes que des problèmes énergétiques, y compris les maladies infectieuses qui ne peuvent se développer que si le terrain organique est en déficit d'énergies vitales.

Toutes les douleurs ne sont que des effets et non des causes. De même, tous les problèmes dits mécaniques (colonne vertébrale, genoux, épaules, dents, organes etc) ne sont jamais à l'origine d'une pathologie. Ce sont des conséquences dues à l'accumulation d'énergies électromagnétiques non évacuées. 

Les seules causes mécaniques sont consécutives à un traumatisme accidentel, ce qui n'a rien de biologique.

La logique incontournable impose donc d'agir sur les causes énergétiques afin de permettre aux effets de disparaître, l'inverse étant impossible.